Voile à l’Assemblée nationale : la présidente de la commission refuse la polémique

Plusieurs députés ont quitté l’Hémicycle, jeudi, en signe de protestation face au foulard porté par la vice-présidente d’un syndicat étudiant, conviée pour audition.

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10159343907127590

Malgré la Loi de 1905, le diocèse de Créteil (entre autres), va recevoir une aide financière pour compenser les pertes financières dues à la période du confinement. Et à l'Assemblée nationale on accepte une jeune femme portant le voile qui vient à la place de la Présidente d'une association étudiante, sans avoir prévenu. C'est comme çà ! Après çà, au point où on en est, la longueur des jupes, çà va devient un "détail de l'histoire" ! tout fout le cap sous cette présidence. Macron avait promis de présider "autrement", on peut constater que sur ce point, il a réussi et à foutu le bazar.


Laïcité Def : « Conception et organisation de la société fondée sur la séparation de l'Église et de l'État et qui exclut les Églises de l'exercice de tout pouvoir politique ou administratif, et, en particulier, de l'organisation de l'enseignement[2]. »
Il est donc fait état qu'il ne s'agit que de la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Hors, il me semble qu'un catholique ne représente pas l'Eglise, la bible ou le Pape, de même qu'un musulman ne représente pas l'islam, un Immam ni le Coran.
Il y a des catholiques, des protestants et des athés dans l'hémicycle. Lesquels croyant peuvent peut être porter une croix ou autre sur eux. En revenche, pas de musulman(e). Pas de voile. Le voile ne représente qu'un choix personnel. Il ne représente en rien l'Islam radical ni le terrorisme.
Il faut arrêter avec ce faux problème du voile qui revient systématiquement lorsqu'il faut aborder de vrais problèmes, bien réels et cruciaux pour des millions de personnes.


Je trouve également malvenu d’arborer une appartenance religieuse dans une institution républicaine. La république autorise le citoyen à avoir une religion et pratiquer un culte. Soit. Pour autant, la république s’adresse au citoyen et sa législation ne tient pas compte des particularités religieuses de tel ou tel quand elle a à lui rappeler ses devoirs.
Je trouve dommageable que l’individu ne puisse pas faire de distinguo entre le « moi croyant » et le « moi citoyen » au point de se sentir offensé quand on s’adresse à sa citoyenneté en faisant fi de ses croyances.
Les français ont pourtant versé leur sang pour que la loi républicaine prime sur la loi religieuse et je le ressens comme un déni provoquant quand on arbore une tenue religieuse dans un espace on ne peut plus symboliquement républicain.
Ok, la loi l’autorise. Mais qu’en est-il de la décence et du respect dû à ce combat qui nous a faits républicains français ?
Il me semble qu’il y a un problème gigantesque entre ceux qui sont habités par cette histoire typiquement française et d’autres qui pensent qu’être citoyen, c’est juste rester dans les lois.



La liberté ne se termine pas simplement en étant libre, mais va au-delà pour ce qu'elle implique. La responsabilité est le cruciale décisif en la matière.

Maryam Pougetoux prétend que son voile ne doit pas être considéré comme un symbole politique, mais plutôt comme une liberté personnelle dénuée de tout contenu qui le transcende.

La laïcité française estime que les individus doivent s'accorder sur un ensemble de valeurs, d'autant plus que la religion et ses symboles de mobilisation ont un effet néfaste sur l'État et la société à propos d'une expérience historique que la France ne veut pas répéter, donc l'expression d'appartenance à (les petites identités) dans les lieux officiels et au travail (en dehors du secteur privé) en France est inacceptable... Le hijab, le turban hindou, la robe juive, la croix commune, la croix gammée nazie ... etc sont interdits ...

L'histoire ne s'arrête pas à la liberté, il y a une responsabilité sociale que la loi française présume qu'elle doit respecter, et elle est stricte à cet égard.

Je pense que le système français traite de manière responsable les individus, malgré sa «cruauté» envers les individus qui ne veulent pas s'exprimer en dehors du système religieux (la petite identité) auquel ils doivent allégeance aux dépens de l'identité collective française.

Si Pougetoux croit que son costume religieux est (non religieux) et dépourvu de religion en soi, alors elle est naïve, et si elle sait que cela est lié à une phrase missionnaire culturelle, politique et historique, alors elle est malveillante, et dans les deux cas elle est responsable de ce qu'elle veut montrer, dire ou faire.

L'expression du symbole religieux est une tentative de mobiliser les partisans et de discerner les opposants, et c'est un signal à tous les résidents pour (exprimer vos identités et affiliations auxquelles vous devez allégeance, et montrons l'étendue de notre différence et de notre retard).

Le voile - comme la robe des femmes ultra-orthodoxes, par exemple, ou la robe des religieuses chrétiennes - est une affirmation d'une différenciation historique entre un homme et une femme, et d'un héritage coercitif, masculin laid, laid et vil ... et une tentative de coexister avec des femmes avec ces costumes pour dire que c'est "une liberté personnelle dépourvue d'autres contenus". C'est une coexistence avec l'infériorité, et la dignité est humaine, et c'est ce que la République française ne doit jamais respecter ni tolérer.


+