Covid-19 : une étude française confirme l’efficacité des vaccins sur plus de 22 millions de personnes

Les auteurs montrent, sur la plus vaste population étudiée au monde, que les sujets vaccinés de 50 ans et plus ont neuf fois moins de risque d’être hospitalisés ou de mourir du SARS-CoV-2 que les non vaccinés. Cela, jusqu’à cinq mois après avoir reçu une seconde dose.

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10160362441232590

Ce qui me chiffonne (mais je ne suis plus abonné donc je ne peux pas lire l’article jusqu’au bout), c’est que l’étude se targue d’être basée sur une énorme cohorte, mais que l’on ne parle que des plus de 50 ans, à un moment où les gens se posent des questions sur la vaccination des gamins. (Questionnements dûs entre autres suite aux décisions scandinaves de ne plus utiliser l’un des vaccins sur les personnes plus jeunes). Faut avouer quand même que le plus compliqué, c’est de faire une étude sur tant de gens. Ça aurait été quand même simple de mentionner les classes d’âges -50, -40, -30 etc… non?


Le Monde, comment voulez-vous que la désinformation soit combattue quand le lien vers l’étude dont parle votre article est systématiquement censuré par l’algorithme antispasm alors que ceux présentés par les provirus ( covidiots et antivaxx…) passent crème !?

Faites votre travail de modération correctement !!

Les non-vaccinés risquent 9 fois plus d’être hospitalisés que les vaccinés, c’est ce que démontre cette étude observationelle réalisée sur des millions de français.

Source: étude Epi-Phare

Pour trouver l’étude tapez "epi-phare covid efficacité vaccinale 50 ans" dans votre moteur de recherche.

En fait, actuellement il n’y a plus que 1 français éligible sur 10 qui n’est pas encore vacciné, le fait qu’ils soient 9 fois plus nombreux à être hospitalisés qu’ils ne sont dans la population est une preuve édifiante et irréfutable que le vaccin protège les vaccinés, aujourd’hui ce sont les non-vaccinés qui se contaminent entre eux et ils font planer le spectre d’une mutation du virus sur tout le monde.

Faites-vous vacciner !!

Stop à la propagande anti-vaccins

Tous vaccinés, tous protégés.

Tout commentaire covidiot en réponse au présent commentaire sera impitoyablement signalé et son auteur bloqué.


Super étude mais vous auriez dû ajouter les 99.9% de résultats positifs des malades soignés à l'Ivermectine ou à la Chloroquine.
Puis ajouter les effets indésirables graves et à vie des vaccinés OGM pour revoir le résultat de l'étude biaisée de votre article.
Pour finir, laisser l'étude ouverte 5 ans et pas 6 mois car les effets secondaires entraînant le DC des vaccinés OGM commencent autour de 50 semaines.
Alors dans ces conditions nous reverrons les chiffres réels dans 12 puis 24 et 48 mois. A cette époque l'étude montrera que ces vaccins OGM sont des poisons mais ce sera malheureusement trop tard pour les millions de personnes dcd
Alors arrêtez de nous gaver avec la Doxa et allez enquêter sérieusement... !



Et le système immunitaire encore plus fort ... Les Chiffres INSEE prouvent la plus grande mascarade et manipulation de masse de tous les temps ! LE MENSONGE DU SIÈCLE car ils expliquent :
"AUCUNE SURMORTALITÉ EN 2020 chez les 57 MILLIONS DE FRANÇAIS DE 0 à 70 ANS" !
Nous n'avons donc absolument rien vécu de différent que TOUTES LES AUTRES ANNÉES (des personnes très âgées s'en vont, au delà de l'espérance de vie).
LA SURPANDÉMIE, ANNONCÉE POUR TOUS, N'A JAMAIS EU LIEU : 85 % de la population, active et leurs enfants, nullement impactée et 99 % des seniors ont survécu ! TOUT EST DU FLANC !! Aucune extinction de l'espèce : ils ont brimé nos libertés en surfant sur nos peurs !!
Toujours hypnotisé ?
Sources (tapez "aucune surmortalité covid INSEE") RAPPORTS du 15/01/21 et 29/03/21 (ligne 13).


Avec tout le respect que nous ne vous devons plus ...fichez-nous la paix ...nous sommes assez grands pour voir ce qui se passe autour de nous ... 11 cas de personnes vaccinées et contaminées ...dont une forme grave ...zéro non vacciné contaminé. beaucoup d'effets secondaires post vaccinaux..troubles menstruels, paralysie du bras ayant subi l'injection pendant plusieurs semaines, fatigue persistante 2 mois après l'injection, des complications côté prostate et une prolifération de boutons plein la face pour d'autres ... apparition de tâches sur le corps ...je peux vous dire que beaucoup m'ont dit ...une troisième dose jamais .... étrange tout de même....il y aura bientôt plus d'effets post vaccinaux que d'effets liés au covid ....je pense que vous risquez un jour d'être accusés de complicité ...vous ne pourrez pas dire ..nous ne savions pas ce qui se passait sur le terrain ....vraiment fichez-nous la paix avec cette injection


Même si 100% de la population etait vacciné le virus continuerait à circuler..
Tout simplement parce que les vaccins ne sont pas complètement efficaces.
Donc l'immunité collective est le premier mensonge d'état.
Ensuite on veut vacciner les enfants, alors que leur système immunitaire est efficient contre ce virus, tout cela pour protéger les adultes, alors que c'est aux adultes de se protéger..
Résultat, on privé de liberté les populations et surtout on entretien un climat de peur pour non pas les inciter à se vacciner mais les obliger à ce vacciner..
En parallèle, ces laboratoires privés et multinationales engrangent des milliards d'euros de bénéfices alors que nous continuons à fermer des lits d'hôpitaux..
Je précise que je suis vacciné mais contre le pass sanitaire


C'est un peu ce qu'on demande aux vaccins en même temps... Mais 5 mois c'est très limite !.. C'est aussi un peu facile quand l'épidémie s'estompe naturellement et qu'on tombe sur la période sèche de l'année où la prévalence et la gravité des pathologies bronchiques est toujours largement moindre.
Il y a quand même pas mal de facteurs à entrer en compte, tout comme le fait que les plus fragiles sont déjà partis avec les 3 premières vagues, le virus a évolué, on n'est plus du tout sur le même que l'an dernier, il faut analyser par variant, par période, par co-morbidités...etc
Il faut aussi tenir compte du fait qu'on fait beaucoup moins de tests covid donc dans les chiffres des non vaccinés on n'a plus les asymptomatiques ou les peu malades qui ne vont tout simplement pas faire de tests, et ça ça change tout aux chiffres !...etc etc
Je pense qu'il serait aussi intéressant de les confronter aux résultats des patients qui ont une immunité naturelle en ayant déjà été en contact avec le covid.
Et pour finir entrer dedans les chiffres des effets secondaires des vaccins, car s'ils ne décèdent pas du covid qu'ils n'auraient peut-être jamais eu, certains décèdent ou ont de sales effets secondaires du vaccin, allant de la douleur au bras à la thrombose, des douleurs neurologiques intenses diffuses à la péricardite... Et les troubles menstruels...
Alors peut-être, et je l'espère, qu'il y a un effet bénéfique pour les plus de 55 ans, mais pas sûre qu'il y soit pour les autres tranches d'âge....


2 études publiées, l'une pour les 50 à 74 ans et la 2ème pour les 75 ans et plus.

Tweet du Ministre VERAN du 11/10/2021 :
La plus grande étude au monde de suivi de la vaccination Covid est française, porte sur 22 millions de personnes, et confirme l’efficacité du vaccin à plus de 90% contre les formes graves. Ne baissons pas la garde ! Si vous êtes éligibles, faites votre dose de rappel.

En résumé, avec un titre aussi racoleur : « La vaccination est efficace à plus de 90%..... », on pourrait supposer que la vaccination sauve des centaines, des milliers voire des millions de vies.

Que nenni !

Que lit-on dans le rapport de 32 pages, concernant les personnes âgées de 50 à 74 ans?

D'une part que l'efficacité a été estimée spécifiquement au cours de la période du début de la circulation du variant Delta en France, soit entre le 20/06 et le 20/07/2021.

D'autre part que les chiffres annoncés sont ridiculement bas :

4 317 hospitalisations chez les 7,7 millions de personnes vaccinées
13 323 hospitalisations chez les 7,7 millions de personnes non vaccinées

26 décès chez les sujets vaccinés
107 décès chez les sujets non vaccinés

Avec le vaccin, on aurait donc évité 81 décès en 1 mois ?

La supercherie est à son comble : vouloir vacciner 68 millions d'habitants pour un virus si peu dangereux, c'est d'autant plus criminel que ce rapport ne prend as en compte les décès dus aux vaccins qui sembleraient largement supérieurs surtout pour les enfants.


+