Jean-Michel Blanquer : « La France et sa jeunesse doivent échapper à l’idéologie woke »

ENTRETIEN | Le ministre de l’éducation lance un groupe de réflexion sur les valeurs de la République, à quelques jours de la commémoration de l’assassinat de Samuel Paty.

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10160367251452590

Le wokisme est un populisme, un populisme futuriste. Anarchiste sur le principe et néo-fasciste sur la méthode. C'est une idéologie de la destruction absolue. Détruire soulage quand on a souffert. Détruire permet d'assouvir sa haine du passé, de créer les conditions de son éradication. Cependant détruire le matériel qui a servi d'hôte au passé ne fait jamais disparaître l'esprit qui a animé le passé. Personne ne peut se targuer de faire avancer le monde en détruisant sauvagement ce que le Mal a laissé. Pire, cela fait oublier que le Mal existe et cela permet de le faire revenir à tâtons. Et puis qui êtes-vous pour vous dire "bon" ? Vous pouvez dénoncer les comportements de vos ancêtres autant que vous voudrez, cela ne fait pas des vôtres des comportements exemplaires.

Je donne ouvertement des leçons de morale aux tenants de l'idéologie woke. Je suis ouvertement condescendant avec eux car ces gens sont toxiques.
Alors oui je suis prétentieux en disant cela. Il faut être prétentieux pour frapper les esprits quand c'est nécessaire. L'humilité sert à fraterniser, l'arrogance sert à corriger.


Non seulement après les attentats de Charlie, il y a eu notre de groupes de réflexion sur le thème mais des centaines de formations de professionnels de l'éducation au sens large, d'agents publics, etc. Je suppose que c'est parce qu'on a débarqué Jean-Louis Bianco et l'Observatoire de la laïcité qu'il s'agit de poser sa patte sur la thématique... ?
Par ailleurs, j'attends qu'on me montre l'efficacité de ces formations sur les fous et les terroristes ; elles sont indispensables aux enseignants, animateurs, etc. Mais on pourra chanter sur tous les tons Liberté, Egalité, Fraternité je ne vois pas ce que cela changera chez ceux qui se croient en charge d'une mission divine d'épuration (cf l'attitude de Salah Abdeslam au procès des attentats de novembre).


Encore une belle diversion( c'est quoi " l'idéologie woke", à l'école de surcroît)qui empêche d'aborder la question des moyens, des salaires, bref, ça ne mange pas de pain et ça fait genre! La com, toujours la com.vide de sens.
Et puis le mélange des genres : un ministre est au service de l'état, donc de tous les français. Il n'a pas à mélanger sa mission à une campagne politique.
Le fameux devoir de réserve dont il est le premier à nous bassiner, ça fait bien partie des valeurs de la république, non?
Y a que moi que ça choque ?



+