Dans l’entreprise, le fait religieux, « de mieux en mieux » géré, se « banalise »

Les salariés « s’adaptent » plus volontiers.

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158227459687590

J'en vois déjà qui vont couiner sur une actu de ce style, mais chacun a droit à être pratiquant et à vivre sa foi. Ce n'est nullement un délit. Du moment que les heures sont effectuées au bout et que le taf est fait sérieusement, ça ne devrait même pas poser un problème. Mieux vaut un employé qui prendra du temps pour sa prière mais qui bosse, plutôt que quelqu'un qui bosse peu ou passe finalement 45 minutes à la machine à café sans compenser ses heures ensuite... Y'a qu'en France, là encore, que ce sujet est un "problème". Notre passé anti-clérical ne nous aide pas vraiment à gérer ces dossiers.


+