Près de 20 % des agriculteurs n’ont dégagé aucun revenu en 2017

Ils sont près de 20 % à avoir déclaré un revenu nul, voire un déficit de leur exploitation en 2017.

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158231149707590

Je ne suis pas agriculteur, mais j'en connais certains. Je mange bio, et achète souvent mes légumes chez un agriculteur qui a refusé le "conventionnel " depuis les années 70. Et mon avis est clair.
Tant que l'Etat et institutionnels ne régleront pas les problèmes que sont le foncier, la FNSEA, les grosses exploitations et multinationales, le fonctionnement des subventions de l'UE, il n'y aura pas de solutions.
Les agriculteurs ont été poussés à produire plus, à utiliser des "technologies" qui ont détruits les écosystèmes de leurs terrains. Le retour en arrière est le plus souvent quasi impossible sans aides (il faut plusieurs années d'efforts et une importante chute de production pour y parvenir). Mais les aides vont aux "gros" du monde agro-industriel. Revenir en France à une agriculture bio ou quasi est possible, mais maintenir le niveau d'exportation ne le serait pas. Ce que le gouvernement ne veut pas. Et surtout, les terres agricoles dont bouffées par les constructions, le p'us gros scandale du siècle à mon sens : immeubles, villas, centre commerciaux et autres zones industrielles. Il aurait fallu et il faut se faire une raison : nous avons choisi en France un développement des villes horizontal et non vertical (buildings). Il n'y a pas de secret, ce qu'on gagne (soit-disant) en esthétique, on le perd en espaces verts et agricoles ...
Détail annexe : je parle des agriculteurs, pas nécessairement des éleveurs. Manger moins de viandes permettrait de se suffire de beaucoup moins d'éleveurs, qui fonctionneraient (pour faire court) à l'ancienne, dont l'impact écologique serait sans aucune mesure avec celui des élevages intensifs. Ce qui impacte aussi la disponibilité des espaces agricoles et leur viabilité écologique


+