Aux Etats-Unis, le mariage pour tous fait divorcer l’Eglise méthodiste

La question des droits LGBTQ a fait voler en éclats l’unité de l’une des principales Eglises protestantes du pays, illustrant un débat qui traverse la plupart des dénominations religieuses américaines.

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158453639002590

Ah donc encore un schisme. Dans l'immense arbre des églises chrétiennes depuis l'origine, faut encore tracer un "Y", une biforcation. Y'a encore une branche qui se divise en deux.

C'est marrant quand même. Quand des gens cherchent la vérité, normalement, ils finissent toujours par converger.
Au XIXe siècle les biologistes étaient divisés entre eux qui pensaient ou non que la génération spontanée était une réalité. C'était un débat très animé. Puis Louis Pasteur, avec sa fameuse expérience du col de cycle, a prouvé que non. Le débat fut alors clos.
Quelques 40 ans après, c'étaient les physiciens qui étaient divisés : existe-t-il ou pas un "éther luminique"? Débat animé là aussi... Là aussi une expérience y a mis fin : l'interféromètre de Michelson. Pas d'éther.

Mais les chrétiens (et c'est bien pareil pour l'islam), eux, ne font que se diviser indéfiniment. Toujours plus d'obédiences. Tout simplement parce que rien ne viendra jamais trancher les divisions religieuses. Au mieux, l'un des camps disparaitra. Le débat sur la préexistence de l'âme ça fait 500 ans qu'il est ouvert. Il ne sera toujours pas refermé dans 500 ans.


+