La commission « retraites » ne peut achever ses travaux à l’Assemblée

C’est donc la version du gouvernement qui sera examinée à partir du 17 février dans l’hémicycle, sans les minces changements votés en commission.

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158559696527590

Il suffirait, et il y moins loin de la coup aux lèvres que ne le prétend le poète, d'intimer à nos écadémicins l'ordre de changer le vocabulaire. Il suffirait de rayer les mots parlement et législatif de la langue française et le tour serait joué. Le Parlement est le législatif sa mission est de faire les lois.Alors pourquoi ne pas balayer l'Assemblée Nationale par une vigoureuse charge de CRS ? On pourrait même donner à ces derniers une prime spéciale pour cela. Ah, ils auraient belle allure nos représentants de la nation l'œil crevé, la mains coupée ! Le vrai problème, la véritable crise institutionnelle est qu'il manque en France un homme intelligent et courageux de la trempe de Talleyrand capable dire aux Macron, Philippe et autre Castagner : « Avec les matraques de CRS on peut tout faire, sauf s'y asseoir dessus».


+