Le chômage baisse, mais « les difficultés sont devant nous », selon Mathieu Plane, économiste à l...

« La question se pose : est-ce que ces personnes, qui ne sont aujourd’hui plus considérées comme au chômage, vont revenir dans ces statistiques dans les prochains mois ? Il faut donc être prudent sur ces chiffres. »

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158564822592590

Le problème reste :
1) Le manque de mobilité géographique absolument pas dans notre ADN... on est très très en retard sur ce sujet
2) manque de personnes qualifiées sur les métiers en tension.
Pour rappel, la radiation n'intervient que lorsque le chômeur ne repond pas à plusieurs rendez voys à Pôle Emploi ou aux entretiens d'embauche... A pas confondre avec la suspension de droits suite à ce que le chômeur ne met pas ses données à jour. Il est faux de dire que c'est l'effet du taux de radiations, celui-ci reste stable et même légèrement à la baisse sur 2019. Sauf à être un troll , on ne peut que se réjouir de cette baisse lente mais constante du taux de chômage qui au delà de voir plus de personnes dans l'emploi et retrouver une vie sociale , permet plus de recettes pour les caisses sociales et une baisse du coût du chômage.


+