L’évaluation officielle du glyphosate de nouveau mise en cause

Le glyphosate serait susceptible de déclencher des cancers chez les rongeurs selon la réanalyse des tests fournis aux autorités réglementaires. Or, ces dernières, notamment européennes, ont unanimement estimé que l'herbicide n’avait pas de potentiel cancérogène...

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158603919237590

Il y aura toujours un lobby et des intérêts financiers pour tenter de gagner du temps au risque d'exposer plus longtemps les populations. Il en fut exactement de même avec la céruse dans les années 1880-1900 ou l'amiante. A chaque fois des milliers de morts et à chaque fois le même déni ! Lorsque le E171 est identifié comme cancérigène par ingestion, il faut une forte mobilisation et la menace de la responsabilité et de la culpabilité pour le faire interdire dans l'alimentation. Curieusement il est toujours présent dans les dentifrices et les médicaments (Eh oui !) Et cela ne gène personne ! Et surtout pas à quelques ministres pour les raisons que l'on imagine !


+