Coronavirus : dans les quartiers populaires, l’incompréhension face aux mesures de confinement

Responsables associations, médiateurs ou policiers, ils s’inquiètent du « casse-tête » que représente le respect des consignes face aux conditions de vie et à la défiance envers les autorités.

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158705160157590

Il faut voir la qualité des logements et le ratio d’habitants par mètre carré en Seine-Saint-Denis. C’est moins évident de rester confinés à 6 dans un 50m2 peu confortable que à 3 dans un pavillon de banlieue avec jardin. Pourquoi croyez-vous que les Parisiens soient allés contaminer en masse les provinces en TGV et en avion, la veille du « grand confinement » ? Les populations des banlieues ont-elles le choix ? Tout le monde n’est pas capable de vivre entre 4 murs étroits et insalubres, il est des fois, lorsque vous vivez dans les banlieues abandonnées, où vous vous dites que foutus pour foutus, autant traîner dehors...


+