Françoise Barré-Sinoussi : « Ne donnons pas de faux espoirs, c’est une question d’éthique »

Pour la prix Nobel de médecine à la tête d'un comité chargé de conseiller l'Elysée, « il n’est pas raisonnable de proposer de l’hydroxychloroquine à un grand nombre de patients pour l’instant, tant qu’on ne dispose pas de résultats fiables ».

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158710050497590

Je suis stupéfaite qu'on en soit encore à composer des comités de ci, de ça avec des gens qui recherchent souvent plus le jeton de présence et l,'indemnité qui va avec et/ou la notoriété ou le pouvoir. en cette période d'urgence absolue, il faut aller vite et ne pas tergiverser sous les ors des salons de la république. Et si un traitement n'ayant pas forcement suivi toutes les étapes des lobbies pharmaceutiques, mais qui semble donner des resultats (ce sont les personnes traitées qui le disent aussi), alors....il faut foncer. Ces élites seraient certainement les 1ères à faire des pieds et des mains pour avoir ce traitement si elles étaient touchées...