Coronavirus : après la mort du premier médecin, « je suis prête à tous les sacrifices mais pas à jouer avec ma vie »

Des professionnels demandent la « transparence » sur les cas de soignants contaminés et la reconnaissance de « maladie professionnelle ».

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158709414522590

Médecins, personnels soignants, policiers, militaires dans certains cas comme dans l'Est etc ....auxquels ont peut ajouter les autres personnels qui ont été exposés au début de l'épidémie, enseignants, personnels des administrations territoriales etc... tous sont l'exemple du fait que la fonction publique qui est le dernier rempart de la République ( à une époque où le pays est en crise mais où une large part de la population s'est aussi faite remarquée par son inconséquence et sa puérilité ) mais est pourtant traitée comme de la chaire à canon, sans masques, sans moyens suffisants etc ....

C'est pas faute d'avoir averti pendant 20 ans les français de l'état dégradé des conditions de travail, c'est pas faute d'avoir alerté pendant 20 ans les français du fait qu'en cas de crise les fonctions capitales de l'état seraient mises en difficultés faute de moyens. Et pendant 20 ans le discours a été toujours le même de la part du public. Il y a encore un mois certains venaient ici parler des "privilèges" des fonctionnaires et comparaient les risques de leurs métiers avec ceux de n'importe quelle fonction, à droite comme à gauche, chacun trouvant son bouc émissaire idéal (le policier pour les uns, le prof pour les autres, le soignant même pour certains ...) . Quand on ne les traite tout simplement pas de fainéants, de caste etc ....

Le gouvernement a largement sa part de tort. Mais quand on constate que la gauche a fait strictement la même chose pendant sa période au pouvoir en accentuant la casse déjà entamée par la droite (et déjà engagée depuis Mitterrand d'ailleurs ...), quand on voit que le favori de 2017, Mr Fillon (dieu merci coulé avant l'élection) , proposait un programme de casse de la fonction publique encore plus drastique que celui de Macron, etc ....Quand on voit tout ça, on constate bien que pas un seul camp politique n'est en mesure de venir aujourd'hui donner des leçons de probité sur la question .

Le bilan va être très rude pour notre société parcequ'il va mettre non seulement le gouvernement, mais l'ensemble des français face à leurs incohérences. Ce pays ne peut plus continuer dans ce discours irresponsable du "c'est pas moi c'est les autres " ; toute la population, de l'ouvrier au grand patron, a une part de responsabilité dans cette crise .


+