Didier Raoult : « Le médecin peut et doit réfléchir comme un médecin, et non pas comme un méthodologiste »

TRIBUNE. Dans une tribune adressée au « Monde », le microbiologiste de Marseille, promoteur de l’utilisation de l’hydroxychloroquine contre les infections à coronavirus, justifie ses méthodes et s’en prend aux règles éthiques actuellement en vigueur en France.

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158716814862590

Passons donc totalement sous silence le fait que son étude soit fausse, malhonnête et non reproductible.

Dites Le Monde, pourquoi donner autant d'importance à un papier sans valeur ? Pour information :
- la charge virale n'a été dosée que chez 4 des 16 patients de son groupe contrôle ;
- 6 des 20 patients - test ont été retirés de l'étude parce que leur état s'est aggravé. Il n'en est fait aucune mention dans les résultats ni dans la conclusion ;
- les p-values citées dans ces statistiques sont délibérément fausses pour donner une signification statistique à des différences n'en ayant mathématiquement pas ;
- la méthodologie précise des tests n'a pas été publiée. Sur base des éléments donnés dans "l'étude", il est par exemple impossible de reproduire les PCR de dosage de la charge virale dans un labo indépendant.

Et on passe sur d'autres raccourcis pris par Raoult dans son étude (notamment le fait que jusqu'à preuve du contraire, la charge virale n'est pas corrélée à la gravité des symptômes; on aurait par conséquent aimer en savoir plus sur le tableau clinique des patients repris dans l'étude pour pouvoir en tirer une interprétation).

Pourtant tous ces défauts et omissions méthodologiques ne sont pas difficiles à trouver : il suffit de lire l'étude de Raoult et ses annexes.

ça ne veut pas dire que la chloroquine n'a pas d'effet ; il serait même souhaitable que ça marche. Mais l'étude de Raoult ne donne AUCUNE information permettant de considérer rationnellement que c'est le cas.

On n'administre pas un traitement sans avoir une idée minimale de la balance bénéfices/risques. Or sa pseudo - étude ne prouve rien du tout vu qu'elle n'a aucune valeur. Pour ce que l'on en sait, autant traiter les patients avec de l'homéopathie. ça n'a aucun effet, mais au moins le risque est nul vu que c'est de l'eau et du sucre.


+