La France face au coronavirus : « Les prochains jours vont être particulièrement difficiles », pr...

« Les prochains jours vont être difficiles » prévient le directeur général de la santé, alors que le nombre de morts a été multiplié par cinq en une semaine en France.

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158716113092590

un des mots les plus employés par les politiques est "responsable", déclinez comme il faut: "il faut être responsable, chacun doit prendre ses responsabilités...nous sommes responsables!"
En réalité, vous constaterez que plus on rabâche une vertu, une notion, une antienne de dignité, moins on la possède, comme une sorte de masque qui voudrait nous faire plus beau que nous sommes.
Cela va si bien aux politiques, qui ne sont, en fait, responsable de rien!
Néanmoins, certains devront rendre des comptes quant à l'impréparation du pays devant un fléau épidémique dont la question n'était pas de savoir si il allait arriver, mais quand. équipement hôpital, hors hôpital, usine de production des moyens nécessaires, personnel de réserve..etc.
Et qu'on aille pas me rétorquer qu'il est facile de le dire maintenant quand nous sommes au cœur d'une déroute. Nous savions ce qui fallait faire, beaucoup le savait...à l'aune des prospectives des spécialistes: sommités médicales, démographes, scientifiques, politiques.
Les responsables et coupables ( rappelez vous le scandale du sang contaminé, "responsable mais pas coupable") sont à tous les étages du gratte-ciel politique, de haut en bas, les présidents de la république, les premiers ministres, les ministres de la santé, les députés et sénateurs qui votent les budgets, les présidents et élus de régions, des agglos, des départements...:
Impréparation par négligence consciente, volontaire, prémédité, pour l'intégrité sanitaire et médicale de ceux qui les porte, nous, les gens , le peuple!
Une chaîne de sécurité pandémie est pensée de la plus haute des strates de décisions et des budgets jusqu'au troisième sous sol, au parking, où on désinfecte les roues des entrants et sortant dans des pédicules véhicules.
Les efficacités des politiques ne sont plus avantageuses par rapport à leurs abandons délétères. Cela pose question sur les façons d'organiser le pouvoir en démocratie.
Moi qui ne vote pas pour les extrêmes (passé présent futur) je me sens très seul et démuni dans un idéal politique qui ne semble porté que par des sans-voie, comme moi. Il reste ma colère à leur égard, qui malheureusement se transforme en mépris.
Les politiques démocratiques ne défendent pas le peuple, qui collecte et paie, mais l'état, élus et fonctionnaires ( hors fonctionnaires santé), qui dépensent et coûtent.
Mesdames et Messieurs les responsables vous êtes accusés d'être.....coupables. Alors défendez vous: A l'issus de ce drame, je demande l'ouverture d'un tribunal public, d'audience publique afin de tirer au clair les responsables de cette impréparation face à la crise COVID 19.


+