Coronavirus : le sommet de l’Etat redoute de devoir « rendre des comptes »

C’est un sujet tabou, qui représente pourtant une source d’inquiétude majeure au sommet de l’Etat : la peur d’éventuelles poursuites judiciaires contre des membres du gouvernement suite à la gestion de la crise du coronavirus.

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158715847382590

Et vous voilà encore entrain de tous vous éparpiller sur des détails inutils et à vous bouffer la truffe entre vous plutôt que de vous rendre à l'évidence que ce gouvernement ne vous veut clairement pas du bien. Quelque soit le président, dites vous bien que vous ne l'avez plus élu qu'il a été mis là en place pour remplir des tâches et ça quelque soient vos avis. Il y a une continuité que la majorité des gens ne constate pas car ils ne cessent de vous posez dea arbres devant le nez pour cacher leur forêt. Comme pour l'épuisement des grèves et autres mouvements sociaux, ils tablent sur le long terme. Demandez-vous ou encore à vos proches, qui parmis vous étiez présent lors du dépouillement des urnes quelque soit les élections et ça quelque soit l'année ? Vous n'avez toujours eu qu'à vous contenter des résultats et des candidats qui vous ont été proposés(imposés).D'ailleurs vous pouvez aussi vous demander quel président ne vous aura pas lésé durant son mandat, ils nous l'ont mis à l'envers sauf qu'il y en a qui ont été "moins pires" que d'autres. Avant de pensez aux prochaines élections vous feriez mieux de penser à la manière de vous assurez que ce que vous irez déposer dans les urnes sera bien ce qui en sortira dans un premier temps. Dans un second temps, il serait peut-être temps d'épurer toute cette population de délinquants politiques où nombreux sont ceux qui ont des casseroles au Q et ont des conflits d'intérêts de par leur patrimoine, très souvent non-représentative du peuple. Demandez-vous aussi que si vous, vous produisez des richesses nationales de par votre travail, quelles richesses produisent t-il eux à part celles qui vont uniquement dans leurs poches ? Pour le bien de vos enfants et de vos proches, ne vous trompez ni d'ennemis ni de batailles.


Réflexion sur l'utilisation de l'hydro chloroquine On connaît en France le poids économique des labo pharmaceutique
Aujourd'hui un espoir de traitement avec un vieux médicament qui ne rapportera pas grand-chose pour son développement il existe depuis de plus de 60 ans
il n'est pas validée par une partie du corps médical!
on peut se poser la question!
Ne vaut-il pas mieux prendre un risque éventuel de mourir de problème lié à une mauvaise réaction à un traitement que de mourir sûrement par absence de traitement!
Moi qui n'ai personnellement a rien à perdre à essayer un médicament existant.
je prends déjà un certain nombres de médicaments est-ce que je serai encore là si je n'en prenais pas?
Mais je pense en France de gros intérêts économiques bloque certains espoirs que l'on peut placer dans certaines substances pour permettre à certain groupes pharmaceutiques de s'enrichir aux dépens de la vie.
il n'y a pas besoin de faire de développement pour assurer la survie de la population où va-t-on gagner des sous!
flûte une tuile pour certains alors on ouvre le parapluie.
Attention! il y a des effets indésirables bien sûr qu'il y en a!!! et il y en a pour tous les médicaments.
Je pourrais faire des polémiques hors sujet sur les traitements sur le cholestérol avec le taux qui a baissé pour augmenter l'opportunité dans vendre plus et a plus.
Un grand espoir pour une catégorie de malade un malheur pour d'autres!
ceci est une réflexion, ma réflexion!
je sais qu'un jour ou l'autre il faudra partir, mais comme disait papa on n'est pas pressés
Alors pour une fois s'il y a un espoir dans sauver quelques-uns pourquoi ne pas saisir la corde qui pourrait nous retenir pour ne pas tomber dans le gouffre, du coronavirus.
je pense qu'il y a un temps pour gagner de l'argent et un temps pour répondre à une urgence sanitaire.


de Christophe Prudhomme
15 h ·
Osez dire que le gouvernement actuel n'est pas responsable de la pénurie de masques et autres matériels dans les hôpitaux est un énorme mensonge !
En effet qui a décidé de ne pas débloquer les crédits pour maintenir la réserve datant de la grippe H1N1 : Bercy. Et qui était à Bercy à l'époque : Emmanuel Macron !
Ils sont pitoyables à à ce jeu du "c'est pas moi qui suis responsable mais c'est mon prédécesseur".
Mon constat est simple : la dégradation des services publics et des hôpitaux a débuté avec le tournant libéral initié par Thatcher et Reagan aux Etats-Unis et en France avec Bérégovoy relayés par les guignols médiatiques Tapie et Montand. Depuis, que les gouvernements aient été de "droite" ou de "gauche", la même politique libérale nous a été imposée avec la fermeture massive de lits et d'hôpitaux. Aujourd'hui nous manquons de lits de réanimation mais qui a validé par exemple le Projet régional de santé de la région PACA qui prévoit la fermeture de 13 réanimations ! Qui a fermé, il y a un an, la réanimation de l'hôpital Jean Verdier à Bondy dans mon département, que nous avons pu rouvrir heureusement la semaine dernière car le matériel et le personnels était encore présent ? Les ministres de la santé qui se sont succédés, servilement assistés par une partie des directeurs et des médecins en postes de responsabilité.
Et aujourd'hui, ils viennent pleurer dans les médias, comme le premier de la classe, Martin Hirsch, pour faire appel à la générosité publique pour acheter du matériel et aux retraités pour venir aider le personnel en nombre insuffisant.
Manque de lits et de personnels, ce sont les revendications qui motivent notre grève depuis plus d'un an. Un de ceux qui nous a envoyé paître lorsqu'il était rapporteur du budget de la Sécurité sociale, c'est Olivier Véran qui aujourd'hui essaye de se dédouaner dans ses interventions en tant que Ministre de la santé.
Aujourd'hui nous faisons notre boulot pour assister au mieux nos patients avec des moyens insuffisants. Mais après la crise, il faudra que ces "braves" gens passent à la caisse pour payer car leur responsabilité est clairement établie.



+