Jeunes diplômés : sur le marché du travail, la « génération sacrifiée »

« En période de crise, les jeunes, comme les seniors, sont les plus touchés » Depuis avril, les offres d’emploi destinées aux bac + 4/5 ont déserté le site de l’Association pour l’emploi des cadres, et rien ne laisse présager une embellie.

           

https://www.facebook.com/lemonde.fr/posts/10158988665517590

Désolé de vous décevoir mais en 1974 après avoir obtenu mon diplôme de technicien, je me suis retrouvé au chômage et j'ai galéré de petits jobs en petits jobs pendant 6 mois. Je devais être embauché dans une grande entreprise chimique après la réalisation de mon service militaire (certifié par écrit dans courrier de cette société) mais non. A mon retours, plus d'embauche possible et de nouveau chômage pendant 6 mois. J'ai trouvé un job au condition d'emploi idéale: ouvrier payé a 70% du smic + une prime pouvant grimpant à 20ù du smic si la production demandée était réalisée. 3 années de misère avant de trouver un emploi avec un salaire déçent. Certe, c'était une période de plein emploi, mais avec des conditions de travail identiques à celles que l'on vous propose aujourd'hui. C'est par la lutte sociale que les choses se sont améliorés et par la même lutte qu'elles se sont dégradées faute d'entente et d'écoute.